Retour au programme

SANGHA HOLIDAY

Du 6 au 15 août et du 15 au 23 août 2018 | Parc Naturel du Haut Languedoc
Inscription à partir d’avril 2018

sangha-holiday

La sangha holiday est née de l’envie de passer des vacances entre pratiquants de méditation. C’est une excellente  possibilité d’explorer ensemble le dharma dans un contexte très libre. En dehors du respect des matinées silencieuses et des groupes de partages tous les deux jours, tout est optionnel.Nous décidons ensemble de l’atmosphère que nous voulons créer et de comment nous voulons nous organiser. Les différentes tâches nécessaires au bon fonctionnement de ces vacances se répartissent d’elle même entre les participants. Des discutions sur les différents thèmes du dharma démarrent spontanément.

Et tout cela se déroule dans le cadre privilégié du Parc Naturel du Haut Languedoc, sur un magnifique terrain sablonneux bordé par une très belle rivière, et entouré de montagnes.

TARIFS

16€/jour, couvre tous les frais. Le bénéfice réalisé sera dédié aux différents projets de Dharma Nature.
Une participation libre sera demandée pour rémunérer le travail lié à l’organisation. Cette participation est précieuse, car elle nous permet de continuer à nous investir dans l’organisation de ce genre d’évènement. Nous vous expliquons ici la philosophie de la donation. Cependant, si votre budget est trop juste pour pouvoir offrir ce soutien n’hésitez pas à venir quand même, c’est d’abord votre présence qui nous importe !

TEMOIGNAGES

SANGHA HOLIDAY« Il est tellement important dans la vie de se sentir en paix, en harmonie avec elle…C’est ce qui m’est arrivée durant ce séjour à la Sangha Holiday…Quelle plénitude! Oui, j’ai la chance de m’être autorisée ces vacances. Merci encore à Denis et Lydia de proposer cet espace de conscience, de rencontre. Le début d’un grand quelque chose pour moi. »
Aurélie, de France

« Depuis que j’ai fait à ma première retraite silencieuse de six mois, il y a presque 25 ans, j’ai été dans une quête annuelle pour trouver ce contexte de retraite insaisissable qui me permettrait d’étendre ma pratique et de la mettre à nouveau à défi.
Eh bien … cette année – 2013 – j’ai trouvé un évènement particulièrement enthousiasmant dans les collines du Languedoc de la France méridionale. Là, Denis et ses amis ont développé une innovation à caractère vraiment radical.
Pas d’emploi du temps. Pas de cloches (uniquement une délicieuse flûte qui vous enjôle hors de la tente à l’aube). Pas de roulement ou programme de travail … juste une confiance optimiste que tout ce qui doit être fait sera fait… Et si ce n’est pas le cas… ? ? ? Alors c’est une opportunité d’explorer ensemble ce que cela implique d’assumer la responsabilité pour nos vies (et peut-être plus important encore, cela que cela signifie d’assumer librement un engagement et une responsabilité  vis-à-vis de notre pratique.)
Au lever du soleil on peut trouver tout le monde éparpillé au bord de la rivière, chacun assis à méditer dans un coin qu’il s’est choisi spontanément, sans scrupules, parmi les arbres ; ou bien quelques uns en solitaire sous la bâche qui constitue le toit du hall de méditation…. ou dans mon cas, assis sur un rocher au bord de la rivière à guetter la première lueur d’une ondulation scintillante  qui annonce le commencement d’un nouveau jour.
Après un délicieux déjeuner végétarien la conversation est plus engagée – mais sans le bavardage frénétique qui peut survenir à la levée de la période de silence dans une retraite – le groupe se scindant en groupes de deux ou plus pour aller marcher ou partager ensemble ou bien sauter dans la rivière .
Qu’est ce qui est si radical alors? Je dirais qu’ici, beaucoup d’entre nous ont connu une profondeur particulière dans la pratique qui a pu résulter d’une discipline provenant de l’intérieur plutôt que de la conformité à un diktat extérieur (quelque soit ses bonnes intentions).
Peut-être que c’est aussi pour moi un indicateur permettant de voir comment « intégrer la pratique dans la vie quotidienne » – simplement en se lançant et le faisant . N’est-ce pas plutôt radical ? »
Pete, des Pays-Bas

« Un espace harmonieux, solidaire et respectueux qui a permis l’émergence et la pleine appréciation d’une dynamique détendue et sans pression, comme on souhaiterait que les vacances, et d’ailleurs toute la vie, soient.
Avec gratitude et amour  »
Beka, d’Angleterre

«Pour moi, la Sangha Holiday était une opportunité de m’arrêter et de me détendre. Une opportunité d’être libre et spontanée, une opportunité de laisser la nature diriger le mouvement de la vie et changer naturellement ce qui a besoin d’être changé. Et tout cela en ayant des gens autour, faisant l’expérience de la vie en sangha sous sa forme simple et belle.  Une opportunité d’être bienveillante avec moi-même, avec les autres et l’environnement dont lequel on vit. Mais surtout, c’était une occasion de goûter ce que c’est de ressentir un esprit clair et calme.
Merci d’avoir réalisé cet évènement.»
Etai, d’Israël

« La Sangha Holiday à Vieussan en 2010 a été la première fois que je me suis sentie véritablement en vacances. C’était vraiment merveilleux. Je ne peux pas dire quel a été mon moment préféré ; il y eu l’emplacement magique du campement au bord de la rivière, les arbres, le pique-nique permanent entre amis de la sangha assis sur des couvertures au sol, la cruche d’eau, le conte raconté par Ellaya accompagné par la musique de Kristien et de Peter, sauter dans la rivière du haut du rocher, une escapade secrète pour un apéritif au Lézard Bleu au coucher du soleil,  entendre les histoires de Tom à propos de la chute du mur de Berlin, les chants improvisés au clair de lune dans la brise au bord la rivière, le curry à la pêche de Milan, avoir les pieds et les hanches massées en même temps, sans même l’attendre ou l’espérer, le fromage de chèvre incroyable, le cercle de partage, mes camarades nageurs qui ont rendu cette expérience si spéciale, et l’esprit général, la bonté, la paix et l’amour au sein de tout cela…  J’ai rarement ressenti une telle joie!  »
Kate Olivia Higginbottom, d’Angleterre