Untitled-4 copyDepuis toujours, en Inde, l’enseignement de l’art et de la spiritualité est remercié grâce a des dons. C’est une tradition magnifique, qui a beaucoup d’avantages. Elle permet notamment aux moins nantis de ne pas être exclus par un prix fixe trop élevé. Chacun est bienvenu, et sa gratitude s’exprimera selon ses moyens.

Elle nous met aussi en situation de devoir estimer la valeur des choses, la manière dont nous utilisons notre argent et, de ce fait, les systèmes que nous supportons.

Enfin, et ce n’est pas le moindre des avantages, cette tradition ouvre la porte a la possibilité d’être généreux, et aux mille questions qui en découlent. Il n’est pas facile, a la fin d’une retraite par exemple, d’estimer la valeur de ce qu’on a reçu et ce qu’on va donner en rétribution.

Des points de vue contradictoires – généreux ou égocentriques, réalistes ou irréalistes,…- émergent en nous. Ce foisonnement d’impulsions, ces combats intérieurs à propos de combien on va finalement déposer dans la petite boîte, reflètent nos mouvements d’ouverture et de fermeture face à la vie. Il y a beaucoup à apprendre à les vivre et les observer. Ce chemin libère une générosité naturelle, souvent emprisonnée par notre égocentrisme et notre méfiance. Nous sommes les premiers bénéficiaires de cette libération.

Cette générosité naturelle n’est pas inconsidérée. Fruit d’un amour profond pour la vie et de la conscience de ce dont celle-ci a besoin pour évoluer sainement, elle tient également compte de nos moyens du moment.

Pour toutes ces raisons, Dharmanature désire perpétuer cette tradition. Le défi est grand, particulièrement en occident ou la vie est chère, et les sommes en jeu plus considérables qu’en Inde. L’avenir nous dira si cela est vraiment possible. Si vous qui lisez ces lignes pensez comme nous qu’il est bon de garder les enseignements de méditation accessible a tous, financé par la générosité de chacun en fonction de ses moyens, alors votre soutien est bienvenu.

Merci pour votre Dana